Publié sur

Retour au donjon Dragonstein

Vous êtes chez vous, tranquille. Un bref coup d’oeil à la fenêtre suffit à vous faire comprendre le niveau d’hostilité que représente la température extérieure. Votre reflet dans le verre vous montre un air dubitatif qui n’a comme effet que d’augmenter votre niveau d’ennuis. Ces jeux vidéo qui autrefois, dévorait votre temps, vous apparaissent comme étant fade et insipide. Ce téléphone cellulaire qui, comme un fidèle écuyer, vous accompagne jours après jours à travers les calvaires du travail, ne manifeste qu’un autre symbole du meurtrier quotidien, vous rebutant ainsi de vous en saisir. Las et torpide, il vous revient un souvenir. Un écho informe et lointain auquel vous tentez de vous agripper. Que sont-ce ces glorieuses exclamations? Ces mélodies épiques et chevaleresque?  Ces victoires qui n’ont sût-ce vous épargner du deuil des sacrifiés? Votre ouïe s’obstrue et le cillement d’un faible acouphène vous ramène au monde réel(?). Sans savoir comment, ni pourquoi, vous vous trouvez devant la porte menant au sous-sol. Une force semble vous appeler dans cet endroit frais et humide.

Vous amorcez votre descente et chaque marche que vous franchissez vous baigne d’une sensation de réconfort. Vous êtes un troglodyte et la nature revient au galop. Votre vieille table de cuisine et vos chaises dépareillées se tiennent là, abandonnée, tout près de votre vieux divan brun et c’est devant ces objets inanimés que vous avez cette épiphanie. Vous précipitant, vous vous dirigez vers ces boîtes que vous n’aviez toujours pas défaites depuis votre déménagement et les ouvrez une à une. Contrarié de par leur contenu, vous les écartez énergiquement lorsque tout  coup, vous les reconnaissez. Leur reliure sont endommagés et certains d’entre eux tienne même avec du ruban adhésif, mais se sont bien eux; vos livres de Donjon et Dragon.

Yup yup! Voici une chronique hebdo traitant de jeu de rôle livré pour vous tout les lundis. Je compte bien vous présenter des jeux, philosopher sur la relation maître de jeu/joueurs, élaborer sur la construction d’aventures et bien plus encore. Que vous soyez néophyte, simple intéressé ou encore rôliste expert, vous devriez pouvoir trouver votre compte dans ces chroniques. Aujourd’hui, c’est la présentation du plan de cours alors c’est plutôt tranquille, mais attendez vous à tomber dans le vif du sujet dès la semaine prochaine! En attendant, commencez à dépoussiérer votre sous-sol, il pourrait bien resservir bientôt.

P.S. Oui, l’image que j’ai choisi pour la chronique ressemble à un cover d’album de band rock alternatif d’une autre époque, mais j’ai grandis dans les ” nineties ” alors vous allez devoir vivre avec.